Partager cet article

Le curcuma est depuis des siècles utilisé dans la médecine traditionnelle pour ses propriétés digestives, antioxydantes et anti-inflammatoires. Aujourd’hui, de nombreuses études scientifiques l’ont promu « arme anti-cancer ». Le curcuma peut en effet bloquer la prolifération de plusieurs types de cellules cancéreuses et booster l’efficacité de certains médicaments de chimiothérapie. Focus avec Okinawa Curcuma.

Le curcuma pour la prévention du cancer

Le curcuma est une épice polyvalente et unique. Il contribue à la lutte contre l’oxydation et les maladies cardiovasculaires, renforce le système immunitaire et augmente les défenses de l’organisme. C’est ce qui en fait d’ailleurs un protecteur efficace contre de nombreux types de cancer. Le curcuma empêche le développement des vaisseaux sanguins qui nourrissent la tumeur, inhibe la synthèse des protéines aidant à sa formation et l’activité des molécules qui favorisent la propagation des cellules cancérigènes dans l’organisme. D’autres études montrent que le curcuma pourrait aider à la prévention du cancer en boostant l’activité du glutathion.

Le curcuma, un complément sûr dans le traitement du cancer colorectal

Une étude publiée en 2015 dans la revue scientifique Cancer Letters avait démontré que le curcuma peut être utilisé comme un complément sûr et efficace dans le traitement conventionnel du cancer colorectal avec la chimiothérapie. Concrètement, le curcuma est capable de cibler sélectivement les cellules cancéreuses tout en épargnant celles qui sont saines. Il empêche la formation des sphéroïdes (des agrégats de cellules qui montrent que les cellules souches du cancer ont favorisé le développement du cancer), et améliore aussi l’effet des sessions de radiothérapie ou de chimiothérapie, lorsque utilisé comme un prétraitement. Un groupe de patients atteints du cancer du pancréas en phase terminale a essayé également un traitement à base de curcuma afin de compléter le traitement médical. Les tumeurs (cellules cancéreuses qui forment une masse) ont largement diminué et aucun signe de toxicité dérivé n’a été constaté suite à la consommation de cette épice.

Le curcuma et le cancer du sein

Des études scientifiques ont relaté la capacité du curcuma à favoriser un processus appelé l’apoptose. Celui-ci se traduit concrètement par une autodestruction des cellules cancéreuses dès que l’environnement dans lequel elles se développent devient inapproprié. L’effet du curcuma dans le traitement préventif du cancer est assez complexe car il implique souvent des réactions moléculaires instantanées. Mais on peut résumer son mécanisme d’action en une phrase : si l’inflammation diminue, le cancer s’améliore ! Une étude réalisée par des chercheurs du centre de cancérologie de l’université du Michigan aux Etats-Unis ont aussi découvert que lorsque la curcumine et la pipérine sont ajoutées à une culture de cellules, le nombre de cellules cancéreuses diminue tandis que les cellules saines restent intactes.

Cet article vous a été présenté par Okinawa Curcuma Formula.

Continuez votre lecture

9 MARS 2018

Du curcuma pour le bien-être...

Le curcuma est sans conteste l’une des épices les plus polyvalentes au monde avec plus...

9 MARS 2018

Perdre du poids grâce au...

L’hiver touche à sa fin, et bon nombre souhaite perdre quelques kilos superflus...

9 MARS 2018

Le curcuma pour protéger...

Exotique pour bon nombre de Français, le curcuma est pourtant bien connu de la médecine...